Nouvelle année, nouveau projet : Lancez votre e-boutique !

L'année 2018

Chaque nouvelle année est synonyme de nouveaux défis, de créativité et de nouveaux projets. 2018 ne fera pas exception car 1 année, c’est aussi 365 opportunités ! Saisissez la vôtre, transformer votre idée en entreprise et lancez-vous sur le Web. Pourquoi ? Comment ? Nous vous donnons quelques pistes de réflexion.

Pourquoi se lancer sur Internet ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

D’après l’étude du Credoc réalisée en 2016, 85% des Français ont accès à Internet, 18h par semaine sont consacrées au surf sur Internet et 60% des Français ont effectué au moins un achat en ligne en 2016. L’étude de la Fevad réalisée au second trimestre 2017 en France va dans le même sens. Ce sont près de 20 milliards d’euros qui ont été dépensés sur Internet ! Le panier moyen baisse légèrement mais cela s’explique par une hausse de la fréquence d’achat. Cette croissance touche aussi le nombre de cyberacheteurs. L’offre s’élargie également avec près de 208 000 sites marchands actifs. Cette embellie et ce marché prometteur ne concerne que la France, imaginez donc le potentiel de développement à l’international.

Des avantages certains.

Que vous soyez créateur d’entreprise ou dans le cadre d’un développement d’entreprise, vous allez bénéficier d’avantages certains rapidement.
Dans le cas d’une création d’entreprise, il vous sera possible de devenir votre propre patron avec un coût de lancement peu élevé ou du moins facilement maitrisable. Cela vous offre la possibilité, et même la chance, de pouvoir envisager des essais de produits, de marchés, de positionnement ou tout simplement de vous faire la main. Sur le Web, vous avez le droit à l’erreur sans que l’investissement financier ne vous plombe au premier faux pas.

Dans le cas du lancement d’une PME sur le Web, vous allez pouvoir bénéficier d’opportunités de croissance comme nullepart ailleurs. Etendez vos revenus, votre activité ou encore votre offre. Vous pourrez aussi accéder aux marchés mondiaux à moindre coût et élargir rapidement votre clientèle. Le coût de lancement est là aussi bien moins élevé que l’ouverture d’une succursale, par exemple.

Comment se lancer sur Internet ?

Il y a différentes étapes essentielles qui nécessitent du temps et de la réflexion notamment dans le cas d’une création d’entreprise.
La réalisation d’un benchmark et l’étude du marché, du secteur d’activité et des concurrents présents sont un énorme travail de base. Ce travail nécessite engagement, rigueur et précision.

Pour réaliser une étude de marché il faut, tout d’abord, définir quels critères sont importants. Les plus fréquents sont les suivants :

Sélection du secteur géographique : avec Internet, vous pouvez vendre dans le monde entier. Attention cependant à ne pas vouloir commencer trop grand. Certes, plusieurs outils permettent la création de sites Web multilingues mais mieux vaut commencer petit et sur un marché ou un pays spécifique pour appréhender toutes les difficultés avant de s’ouvrir davantage. Il est nécessaire de prendre en considération votre capacité de travail et l’organisation de votre entreprise. En effet, si une équipe est dédiée par pays dès le lancement de votre activité sur Internet, lancer un site Web en multilingues est potentiellement envisageable.

Pour lister la concurrence directe et indirecte, vous pouvez commencer par une observation naturelle : lors de vos propres achats sur Internet ou lors de discussions entre amis, des noms de marques, de produits apparaissent et ressemblent à ce que vous envisagez de proposer ? Notez-les et renseignez-vous par la suite.

Quand le choix de la solution technique à choisir se présente, l’accompagnement par un spécialiste est important. De nombreux paramètres doivent être pris en compte lors de la création d’une boutique en ligne.

Il existe plusieurs types de sites Web : site vitrine, e-boutique, blog… Vous devez, dans un premier temps, définir les grandes fonctions du site. Souhaitez-vous présenter un service, un produit ou une entreprise ? Souhaitez-vous vendre 1 produit ou plusieurs types de produits ? Souhaitez-vous communiquer, donner de l’information ?

Ensuite viendra le choix, l’achat et la gestion du nom de domaine et le choix de l’hébergeur. Pour des questions de praticité, il est judicieux de choisir d'être hébergé chez le prestataire qui a réservé votre nom de domaine et celui qui réalisera les prestations de développement et leurs mises à jour. Ce dernier point est crucial mais malgré tout souvent oublié, ce qui a des conséquences parfois catastrophiques.

Prestahop, WooCommerce, Magento…votre prestataire sera à même de vous conseiller sur le choix de la plateforme technique en fonction de vos besoins, de votre budget. La différence qui réside souvent entre un contrat d’hébergement chez un prestataire ou chez un autre est la prise en main ou non de l’administration de la plateforme technique. Une fois celle-ci mise en place, qui va s’occuper d’assurer les mises à jour, les upgrades, les services de sécurité 24/7 (patchs de sécurité, gestion des malwares, correctifs, sauvegardes de données). Se tourner vers un prestataire qui assure des services managés est la meilleure solution.

Services managés = Business simplifié. Keep it in mind !

OpenProject, mode d’emploi suite et fin

3. Exécution

Pour l’exécution de vos projets, vous bénéficiez là encore de différents outils. Maîtrisez l’ensemble de vos projets avec un tableau de bord détaillé (Issue tracking), performant et personnalisable. Le flux d’activité (Activity stream) vous permettra aussi de savoir qui a travaillé sur quoi, quand et quelles actions ont été réalisées. Il vous sera également possible d’organiser des réunions depuis l’outil (Meetings). Enfin, vous utiliserez le glisser-déposer pour modifier des tâches, en rajouter ect…

Le tableau de bord pour une vue d’ensemble

Grâce au tableau de bord (issue tracking), vous pourrez gérer tous les livrables et les activités de vos projets avec des fonctionnalités de collaboration puissantes.

Ayez une vue d’ensemble de toutes vos actions - tâches, risques, fonctionnalités, bugs et bien plus encore - avec la possibilité de définir des flux de travail et des champs personnalisés pour adapter OpenProject à vos besoins. Conservez toutes les informations en un seul endroit.

Gestion du flux d’activité (activity streams)

Obtenez des rapports d'état instantanés et restez informé en temps réel de toutes les activités de vos projets.

Organisez des réunions (Meetings)

Utilisez la fonction Meetings pour gérer les agendas et compte-rendu et informer les participants du projet des derniers développements.

Vous avez la possibilité d’y intégrer des tâches et d’envoyer des notifications par email aux participants.

Méthode agile : SCRUM

Scrum (boite à outils) est une méthode agile dédiée à la « gestion de projet » qui a pour objectif d’améliorer la productivité de son équipe. Scrum tient son origine du terme sportif de rugby signifiant: mêlée ; car tous les acteurs doivent restés soudés dans l’accomplissement de leur tâche pour atteindre l’objectif final.

Scrum est idéal pour développer un schéma d’organisation de développement de produits complexes.

Grâce à cette méthode, utilisez le tableau de tâches pour organiser les livrables en tâches individuelles et mettre à jour leur statut par glisser-déposer.

4. Performance & contrôle

Créez des rapports personnalisés et managez votre budget

Par projet, vérifiez le temps passé à chaque action et les coûts alloués et créez des rapports personnalisés. Ces rapports vont vous permettre de suivre le temps et les coûts consacrés à un projet pour un aperçu précis et actuel.

Créez et managez vos budgets

Planifiez le coût à chaque phase du projet. Cet outil vous permettra d’avoir, en un coup d’oeil, un apercu de l’état budgétaire de votre projet. Phase par phase. Action par action.

5. Une communauté active et un accompagnement performant par SaaS Web.

OpenProject dispose d’une large communauté très active. Vous êtes libre d’accéder depuis le Forum à des discussions traitant de l’ensemble des fonctionnalités du logiciel.

Témoignage client :

« En tant que principal fournisseur Suisse de solutions de pompage, turbines et systèmes, nous nous félicitons de l’utilisation du logiciel open source sans avoir à gérer sa maintenance. Avec Open Project managé par SaaS Web, nous sommes toujours à jour et en mesure de planifier et de réaliser tous nos projets dans les meilleures conditions. » Christian Vetterli, Responsable de la technologie et de la logistique, Vice-président exécutif de la société Häny.

SaaS Web assure l’hébergement et la gestion de vos applications : updates, upgrades, services de sécurité 24/7 (patchs de sécurité, gestion des malwares, correctifs, sauvegardes de données). Confiez-nous l’infogérance de vos projets et concentrez-vous sur l’essentiel : votre métier !

Nous terminons cet article avec une dernière nouveauté : la possibilité d’intégrer le logo de votre entreprise vs le logo OpenProject. Plus personnalisable, la version 7 d’OpenProject permet aux utilisateurs de définir leurs propres schémas de couleurs pour créer leur propre identité d'entreprise dans OpenProject.

OpenProject, mode d’emploi – première partie

A l’occasion du lancement de la nouvelle version d’OpenProject (version 7), nous avons choisi de mettre cette application à l’honneur en lui consacrant un article dans notre Blog !

Nous allons vous présenter les 6 briques majeures qui font OpenProject managé. En ajoutant le terme « managé » à OpenProject, j’ajoute la sérénité et la tranquillité d’esprit : ne vous souciez pas de sa maintenance ; SaaS Web s’en occupe.

Tout d’abord, nous mettrons l’accent sur les 4 briques indispensables à la bonne utilisation du logiciel en détaillant les principales fonctionnalités puis nous nous pencherons sur 2 briques « d’accompagnement » plus qu’utiles pour une bonne prise en main de l’outil et surtout assurer une mise à jour en continue. En fil rouge, nous vous présenterons les nouveautés de la version 7.

Destiné essentiellement aux PME et startups, OpenProject est une application open source de gestion de projet. CRM, ventes, planification, suivi, collaboration, facturation, paiement…cet outil vous permet de ne plus rien laisser au hasard.

CONCEPTION DÉFINITION&PLANNING EXECUTION CONTRÔLE

Nous allons voir en détails les outils disponibles à chaque étape de gestion de projet.

1. La conception de votre projet.

Un projet démarre souvent autour d’une idée, d’un brainstorming ou alors en réaction à un concurrent ou au tendance du marché.

Une fois les idées collectées et les premières guidelines définies, créez votre projet et éventuellement des sous-projets puis venez y intégrer autant de tâches que nécessaire. Appelées Work Package, ces tâches permettent de définir clairement toutes les actions à réaliser pour développer le projet.

Comprendre en détail ce qu’est un Work Package et les éléments qui le composent est indispensable à l’utilisation d’OpenProject : une fois assimilé, vous aurez déjà réalisé plus de la moitié du chemin.

Work package : Sous-ensemble d’un projet qui peut être affecté à une équipe ou à une personne spécifique pour l’exécution d’une action : tâches, bugs, repère et plus encore. Un Work Package a un type, un identifiant et un sujet.

Au niveau de la gestion d’un projet, d’autres attributs peuvent être ajoutés, tels que le responsable de la réalisation du travail, le nom de la version à laquelle un paquet de travail est affecté, le nombre de tâches affectées pour évaluer la taille du projet ect…

Nouveau : Il peut être difficile d’appréhender toutes les informations contenues dans un Work Package sur un petit écran, aussi la version 7 offre la possibilité de passer en mode Zen. En cliquant sur l’icône du mode Zen, masquez la navigation de côté et d’en-tête et affichez uniquement les informations du Work Package. Le mode Zen active également le mode plein écran du navigateur.

Prenons un exemple : votre objectif est de créer un site Web pour un client et d’assurer tout le suivi de la conception jusqu’à la facturation.

La 1ère action pourrait être : créer un site Web dont une des étapes pourrait être de créer la navigation du site Web.

A chaque action, vous devez définir s’il s’agit :

  • d’une tâche (Task) – action concrète à réaliser par une ou plusieurs personnes pour une date définie. Par exemple : créer la navigation du site Web
  • d’un bug – là aussi il s’agit d’une action bien précise à mener dans un temps imparti. Par exemple : corriger le lien de la page www.

L’ensemble des tâches et des bugs sont indiqués dans la timeline (chronologie ou ligne du temps) du projet sous forme de phase ou de repère.

  • Phase – Work Packages avec différentes dates de début et de fin.

Par exemple : créer le concept du site Web.

  • Jalon ou repère (Milestone) – Work Packages avec des dates de début et de fin identiques.

Par exemple : Tester les fonctions du site Web.

Un statut défini la progression de chaque action : en cours, programmé, terminé…

Nouveau : Une dernière nouveauté concernant les Work Packages : la possibilité de filtrer ces derniers par date (par exemple, Date de début, Date d’échéance, Créé le, Mise à jour) est maintenant incluse dans l’option de filtrage en fonction d’une date fixe.

2. La définition & le planning du projet

Plusieurs outils sont à votre disposition pour suivre et gérer votre projet : la timeline (ligne du temps), le calendrier et la roadmap (feuille de route). Pour chacun de ces outils, vous êtes libre de modifier les éléments que vous souhaitez y voir figurer.

La timeline de votre projet vous permet d’avoir une vision globale de votre projet. D’un coup d’œil, identifiez quelle équipe ou quelle personne délivrera tel ou tel Work Package. Vous pouvez rapidement repérer les retards ou les manquements. Il vous est tout à fait possible de créer et de suivre plusieurs projets simultanément dans une seule ligne du temps.

Nouveau : La timeline fait partie des éléments enrichis dans la nouvelle mouture OpenProject. Celle-ci est encore plus interactive et conviviale. Alors que la version précédente nécessitait plusieurs étapes pour chaque mise à jour, la nouvelle timeline permet une création et une mise à jour rapide des éléments directement dans celle-ci par glisser-déposer. Aussi, il est désormais possible de mettre en relation 2 Work Packages différents et de voir visuellement, dans la timeline, ces relations.

L’ensemble des phases et des actions à mener est automatiquement indiqué dans un module Calendar qui permet d’afficher et d’utiliser un calendrier dans un projet.

Visualisez facilement l’état d’avancement avec la roadmap. La page d’aperçu de la Roadmap affiche les versions classées par ordre alphabétique et les Work Packages qui leur sont assignés.

Obtenez un aperçu des étapes suivantes, des versions, ect… Vérifiez le statut des livrables et le temps alloué (time tracking) pour différentes actions.

Le time tracking est également un module. Il permet aux utilisateurs de consigner le temps passé sur chaque Work Package. Une fois que le module de suivi du temps est activé, le temps passé sur chaque action peut être enregistré via le menu d’action d’un Work Package.

Vous retrouverez dans notre prochain article les étapes finales de la gestion du projet : son exécution et le contrôle de celui-ci. En prime, nous nous pencherons sur l’accompagnement assuré par SaaS Web.

A bientôt !

PS : nous remercions l’équipe OpenProject qui nous a autorisé à utiliser les captures d’écrans utilisées dans cet article.